Québec,
le 24 octobre 2016 —

La présidente du conseil national d’Option nationale, Mme
Émilie Charbonneau, les membres du conseil national Josianne Grenier
et Mylène Rousseau ainsi que le chef d’Option nationale, M. Sol
Zanetti, ont présenté aujourd’hui leur idée afin de faire
reculer la culture du viol à l’Assemblée nationale. En
collaboration avec des spécialistes du sujet, Option nationale
concevra un test qui sera imposé à tous les candidats qui voudront
représenter le parti lors d’élections.

Mme
Charbonneau est travailleuse sociale de formation et a beaucoup
travaillé auprès de survivantes d’agressions sexuelles. « Les
événements de la semaine dernière ont mis en lumière le manque de
sensibilisation, même à l’Assemblée nationale, sur ce qu’est
le consentement éclairé, » a déclaré Mme Charbonneau. « Le
but de notre initiative, c’est vraiment de sensibiliser la classe
politique aux enjeux de la culture du viol et en matière de
consentement éclairé. Puis de manière générale, on souhaite un
effet de contamination afin d’influencer la culture de toute la
société. » Le test sera administré à toute personne
désirant représenter Option nationale lors d’élections. Une note
de passage de 100% sera exigée.

Le
test sera conçu en collaboration avec des spécialistes des enjeux
ayant trait à la culture du viol et pourrait proposer des questions
sur des mises en situations. Mme Charbonneau espère que la simple
existence de ce test contribuera à l’éducation des prochaines
personnes qui se présenteront aux élections et que l’initiative
d’Option nationale inspirera d’autres partis à leur emboîter le
pas.

Mme
Charbonneau a également fait référence à la nécessité de
reconfigurer les institutions politiques québécoises : « Pour
avoir une réelle égalité hommes-femmes, une refonte de nos
institutions démocratiques serait à souhaiter. Une refonte, ça
veut dire une assemblée constituante avec la parité. Parce qu’il
faut se rappeler que la dernière constitution qu’on a remonte à
1867 et elle a été faite par des hommes, et pour des hommes. »
En attendant, Option nationale propose de faire le plus petit pas
possible avec une action concrète pour contrer un problème bien
évident.

Toute
personne ou organisation intéressée à contribuer au succès de ce
projet est invitée à contacter Option nationale.