Montréal,

le 14

avril

2017 — Lors de leur congrès national, tenu les 8 et

9 avril dernier, les membres d’Option nationale (ON) ont maintenu la

position historique du parti en faveur de la « gratuité

scolaire de la maternelle au doctorat », mais ont aussi eu

l’audace de se positionner en faveur de faire du « système

d’éducation québécois un réseau universel, entièrement public et

laïc », comme en Finlande, la championne occidentale de la

réussite scolaire des enfants.

Études à

l’appui, des membres d’ON ont plaidé, avec raison et passion, que si

nous permettons l’existence de l’école privée au Québec, nous

ne pouvons pas garantir l’égalité des chances, principe

fondamental qui devrait sous-tendre tout notre système d’éducation.